lundi 7 avril 2008

Le parcours et la reco du 100km de la Jean Racine 2008

Ce samedi on a testé en intégralité le parcours du 100 km de la Jean Racine à venir le 13 avril. Le temps n'était pas vraiment idéal (10°C nuageux) et le terrain assez lourd, merci la météo de m _ _ _ e !

Nous étions donc 10 à nous élancer du parking du gymnase à 7h50. Une fois sortie de St-Rémy le parcours attaque dur par un gros raidar dans les bois, donc faut pas être trop froid au départ. Ensuite single sympa sur la crête avec vue sur la vallée puis dans les bois jusqu'à Choisel. Toute cette partie est sèche et ludique tout en relance et mono-trace plutôt descendante.

Arrive la remonté sur la ferme de la Malvoisine puis une petite traversée du plateau. Cette partie risque d'être boueuse car des chevaux empruntent aussi ce chemin, mais le passage est assez court. Puis succession de descentes et montées assez longues au dessus de Senlisse pour arriver aux cascades des Vaux de Cernay. Le terrain est assez sec, pas de bourbier, on lache les freins dans les descentes type enduro et on serre les dents sur une longue montée en deux temps.

Après les cascades une grosse montée direction les fougères à flanc de coteau. La pendant 15km ..... que du bonheur, montées, descentes, que du single, terrain meuble, prévoir des pneus avec une bonne accroche latérale. C'est une partie super jolie mais physique, il faut mettre du rythme pour bien avaler les changements de relief.
Cette partie est entrecoupée du ravito n°1 au km 18.

On arrive ensuite à Aufargis et on repart sur l'autre versant du coteaux, direction Port Royal. Changement de terrain, plus de cailloux, de grosses montées avec des pierres mais avec les descentes qui vont bien ensuite. Pleins de portions inédites, bref de quoi s'amuser. Ravito n°2 au km 36 au sortir de cette zone.

On attaque ensuite la partie vers Fourcherolles, Levy Saint-Nom pour remonter sur le Pommerai. Ce passage risque d'être gras et boueux par endroits à cause des multiples sources du coin. Faut serrer les dents, le ravito n°3 est au bout au km 49 avec moi pour vous remplir les Camels ;-)

On aborde après une des plus grosses et dures montées du parcours pour cheminer ensuite en singles jusqu'au lavoir de Maincourt et sa descente dans les pierres. Cette partie est sèche à flanc de colline, on peut envoyer les watts.
On joue ensuite dans les bois de Maincourt en évitant les marécages du bas je vous rassure pour arriver au mythique single des 17 tournants et retourner sur Chevreuse.

C'est alors la grimpette incontournable de la Madeleine pour monter à l'assaut du château puis tour du plateau en cheminant à travers les bois. Quelques parties grasses encore à cause de chevaux qui ont tendance à massacrer les chemins.
Attention porte horaire à 14h au km 66 au moment où le 100km bifurque avec le 70km !

On monte alors sur le plateau de Cressely pour attaquer la Mérantaise jusqu'à la Forêt de Port-Royale. Curieusement cette partie habituellement assez grasse est tout à fait praticable. Ravito à l'entrée de la Forêt avant d'attaquer un des plus beaux enchainements du parcours : Le single du Plombiste (n'en déplaise à certain !) suivi du single du haut des Granges de Port Royal. Que du bonheur, la aussi faut mettre du rythme pour pas subir le relief et jouer dans le single.

On pique à droite à l'abbaye pour remonter à travers la foret vers le village de la Brosse puis St-Lambert. En fonction du terrain et de la météo plusieurs variantes sont possibles afin de ne pas vous faire patauger dans la boue.
Enfin c'est la dernière grosse montée pour revenir sur le plateau de la Madeleine, on verra alors s'il vous reste des cuisses. Mais ce n'est pas fini car on joue dans le bois avant de redescendre sur le Rodon avec un retour inédit, et c'est Saint Rémy, l'arrivée bien méritée !

Quelques chiffres :
96km au compteur, 7h55 de roulage, 12,5km de moyenne, 2115m D+ (polar) et 5 125 Kcal de brulés pour moi.
Dans l'ensemble le terrain est quand même lourd donc le rendement faible, prévoir de partir à 7h00 pour espérer boucler l'intégralité du parcours.
Monter des pneus en 2,1" max de section avec une bonne accroche latéral à l'arrière pour bien passer les dévers. Donc proscrire tout ce qui est Python et autre Larsen TT, mettre du Schwalble Smart Sam, voir Jimmy par exemple.
A l'avant un Nobby Nic ou Conti Speed King feront l'affaire.

Parcours physique dans son ensemble, gros D+ sur la première moitié du parcours, ça se calme ensuite. Pensez à prendre de quoi manger pour tenir entre les ravitos.
Même si on n'est jamais trop loin d'une route ce parcours est véritablement un vrai raid où vous connaitrez forcément un coup de moins bien ou le moral qui baisse et la furieuse envie de bacher. C'est la que les costauds passeront ...... avec une p'tite surprise à l'arrivée pour les finishers.

Alors bon raid et RdV au ravito n°3.

Quelques photos :

Jean Racine - 100km 2008

1 commentaires:

veloxygene a dit…

La reco c'est bien, mais la JR c'était comment. A quand un petit CR??

BriceXTR

Enregistrer un commentaire

 
Cheap Web Hosting | new york lasik surgery | cpa website design