mardi 24 mars 2009

Essai du VTT Engine-Lab NGN 130 V10



Engine-Lab est la nouvelle marque française de VTT qui vient de se lancer à l'automne 2008.
Louis, responsable des ventes chez Engine-Lab, a eu la gentillesse de me prêter le haut de gamme en 130mm, le NGN 130 V10, pour un essai longue durée dans les Pyrénées Orientales et en Ile de France.

Caractéristiques :
Cadre aluminium 7005, 130mm de débattement avant et arrière.
Fourche Rock-Shox Revelation Dual Air axe de 9mm
Amortisseur Monarch 4.2

Dimensions (Taille M)
tube de selle = 470
tube horizontal = 590
angle chasse au sol = 69.5°
douille direction = 130
longueur base AR = 440
Hauteur boitier pédalier = 338

Equipement :
Rien à dire, tout est au top, les freins R1 en 160mm offrent un touché souple, facile à doser mais puissant, nous sommes loin du on/off habituel de chez Formula. En plus ils sont très légers (280gr la paire). A noter la finition bien pensée avec les durites aviations et les attaches de câbles propres et discrètes sous le toptube.
Attention au pédalier en carbone FSA, il est assez fragile et se marque vite en cas d'impact de pierre.
Derrailleur arrière SRAM X0 chape carbone, shiffters SRAM X0 et derrailleur avant SRAM X9. Tout fonctionne parfaitement, les vittesses claquent bien, c'est ferme et précis, bref du SRAM.
La selle est confortable et offre un bon maintient de l'assise. La tige de selle et le cintre semi-relevé sont en carbone et griffés Engine-Lab. La potence reste quant à elle en aluminium.
Je ne m'attarderais pas sur la monte pneumatique car elle peut être facilement changée selon la pratique. D'origine les pneus sont des Hutchinson tubetype.
Les roues sont le haut de gamme de chez MAVIC, des SLR, montage tubetype ou tubless.

Poids vérifié de l'ensemble en configuration d'origine avec un pneu avant Hutchinson Python NG 2.0 Airlight = 10,95 kg. (sans pédale)
Le cadre a été pesé en taille médium, sans amortisseur mais avec toute la visserie, à 2,4 kg.

Pour ce test nous l'avons roulé avec des roues ZTR Olympic en montage Notube afin d'avoir le même référentiel par rapport à nos montures habituelles. Pneus avant Nobby Nic Evo en 2.25" et arrière Racing Ralph 2.25", tubetype montage tubless No Tube.

Le réglage des suspensions Rock-Shox :
A noter que l'ensemble Rock-Shox demande quelques centaines de kilomètres de rodage avant de bien fonctionner et d'être sensible sur les petits chocs. Ce n'est pas du Fox qui se rode en deux temps trois mouvements.

Amortisseur Monarch :
Pour être efficace le système Air Fuel demande un SAG beaucoup plus important que la majorité des VTT du marché.
Pour avoir quelque chose de ferme typé XC privilégiant le rendement, il convient de mettre 30% maximum.
Pour une utilisation plus orienté descente et terrain cassant, mettre 40%.
Avec dans les deux cas une détente assez rapide.

Fourche Revelation :
Idem amortisseur, il faut changer la pression selon le terrain de jeux.
Pour du XC, mettre (son poids + 15)psi en positif et (son poids)psi en négatif
Pour de la descente la fourche doit être plus dur sous peine de plonger excessivement, donc (son poids + 30)psi en positif et (son poids +15)psi en négatif.
Détente rapide dans les deux cas.

Le roulage :
Nous avons roulé le spad pendant 5 jours sur les sentiers défoncés des Pyrénnées Orientales puis en Ile de France sur les parcours de la Jean Racine. Nous avons pu ainsi tester le vélo sur les deux terrains de jeux auquelle sa polyvalence le destine : la montagne avec des cailloux et les vallées et forêts aux sols meubles et aux parcours typés XC.
Le NGN a été essayé par Seb qui roule habituellement en Cannondale Scalpel et Scott Scale, et par moi-même qui roule en Yéti 575. Il a été ainsi intéressant de comparer notre perception du vélo par rapport à notre référentiel habituel, XC pour Seb et All Mountain pour moi.

La suspension fonctionne très bien avec beaucoup de SAG, c'est assez déroutant au début, en montagne on peut mettre 40% pour en faire un bon descendeur sans pour autant le pénaliser en montée. Avec 30% il retrouve un comportement de XC. Dans les deux cas il offre une bonne adhérence à la montée sur terrain roulant ou défoncé, pas de pompage ni d'oscillation parasite de la suspension. Bien sur dès que l'on se met en danseuse la suspension pompe un peu.

Le NGN 130 est un très bon grimpeur, ses bases arrières longues lui confèrent une bonne stabilité dans les montées très raides, le vélo ne cabre pas du tout. Malgré ses bases longues, il reste vif et joueur avec une direction légère, parfois trop lègère. C'est le reproche que nous pourrions lui faire pour une utilisation en montagne. Il faut assoir un peu l'avant avec une monte pneumatique plus généreuse que celle en 2.1" d'origine. Des jantes un peu plus costauds et lourdes que les SLR seraient aussi les bienvenues, des Mavic ST par exemple.

En descente l'amortisseur et la fourche travaillent de concert en utilisant bien tout le débattement. On peut attaquer sans crainte les terrains défoncés où tortueux, le NGN est maniable, l'avant se place bien mais il faut le surveiller à cause de sa direction trop légère. Autant ceci est vrai en montagne autant pour du XC il n'y a pas de soucis.
La longueur du tube de selle est assez importante donc n'hésitez pas à prendre une petite taille de cadre afin d'avoir un vélo maniable.

Pour comparer avec mon Yéti, le NGN est un bien meilleur grimpeur, de part son poids et aussi sa cinématique très performante. Il permet de grimper fort et longtemps. Par contre en descente il n'y a pas photo je préfére mon Yéti, plus joueur et stable de l'avant. Je pense que la différence de géométrie du cadre y est pour beaucoup, à taille équivalente le tube de selle etant plus court que sur le NGN. Le boitier de pédalier est également assez haut mais c'est cohérent avec le SAG important nécessaire à la suspension. C'est un choix de la par de Engine-Lab qui recherche avant tout la polyvalence pour ce 130mm, et la dessus mission réussie !
Après il est difficile de comparer ces 2 vélos car leurs suspensions ne sont pas du tout équivalentes, j'ai un Fox RP23 en amortisseur et une Talas 140 préparée X1-Racing.

Quant à lui, Seb, qui vient du semi-rigide a trouvé ce vélo super confortable et étonnant au niveau rendement pour 130mm. La position est polyvalente et on est à l'aise d'entrée. Il a même trouvé que dans les montées cassantes on ressent une sorte d'impulsion au pédalage. La pédale remonte toute seule aidée par le système de suspension AIR Fuel. C'est même un peu perturbant au départ mais il parait que cela apporte une aide au pédalage selon Engine-Lab.


En conclusion :


J'ai aimé :

L'équipement au top
La légéreté de l'ensemble pour un 130 mm
La polyvalence du vélo selon le réglage des suspensions, XC ou All Mountain

J'ai moins aimé :

L'avant très vif
Roues exclusives XC

Le NGN 130 est le bon compromis pour quelqu'un qui cherche un vélo pour rouler à la fois sur des terrains typés XC mais également de la montagne. Il suffit de changer les roues et de régler les suspensions selon de programme. Le NGN est un bon VTT pour des raids accidentés type Transvésubienne grâce à son rendement en montée et ses qualités de descendeur. Sur des terrains moins cassants et orientés XC comme sur la Jean Racine, il permet de rouler vite et longtemps, de bien relancer et de tout passer en montée bien assis sur la selle.
Comme je l'ai dis Engine-Lab a cherché à faire un vélo idéal pour toutes les pratiques et s'adresse en premier aux gens qui n'ont qu'un seul vélo et veulent tout faire avec.
A ceux la je dirais : foncez, le NGN 130 est fait pour vous.

A 3990€ la version V10 est bien placée en prix sinon la version V8 à 2290€ est le compromis idéal. Vous aurez l'occasion de l'améliorer au fur et à mesure que vous remplacerez les composants et autres pièces d'usure. A noter que des kit cadre sont aussi dispo à la vente.

Pour finir ma suggestion à Engine-Lab :
A) Proposer une version All Mountain avec pédalier non carbone, cassette 11-34, roues Mavic ST, pneu tubless en 2,25" AV et au moins 2.10" AR ;
B) Etudier le montage d'une fourche de 140 mm pour la version All Mountain. L'angle de la chasse au sol passerait ainsi à 69° et permettrait de rendre l'avant plus stable ;
C) Une anodisation du cadre.


Faire un essai :

Engine-Lab sera présent toute la journée le dimanche 26 avril au salon de la Jean Racine à Saint-Rémy les Chevreuse (Yvelines, 78). Alors n'hésitez pas à venir les voir.

Pour en savoir plus :

le site officiel Engine-Lab
un autre essai et l'histoire de la marque à lire sur BoBMarleYRideR.com

Photos du NGN lors de l'essai :

2 commentaires:

Dementia a dit…

beau CR. Je vais tenter d'en essayer un à la JR.

Wombatsly dit aussi le Yeto a dit…

Oui n'hésite pas à contacter directement Engine-Lab pour caler ton essai. Il sera aussi possible de les essayer samedi après-midi à St Rémy sur préinscription auprès d'Engine je crois.

Enregistrer un commentaire

 
Cheap Web Hosting | new york lasik surgery | cpa website design